Langue française

Culture générale et aide à l'apprentissage de la langue française
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 le vair ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mollet
Invité



MessageSujet: le vair ?   Mar 19 Sep - 20:57

c'est quoi une pantoufle de vair ?
Revenir en haut Aller en bas
pascaline



Nombre de messages : 508
Localisation : France
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: le vair ?   Mar 19 Sep - 22:37

mollet a écrit:
c'est quoi une pantoufle de vair ?

La pantoufle de vair de Cendrillon.

c'est une pantoufle en fourrure d'une espèce d'écureuil dite petit-gris.

Petit-gris : écureuil commun d'une race sibérienne au pelage d'hiver gris argenté apprécié dans le travail des fourrures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
estienne
Invité



MessageSujet: Re: le vair ?   Mer 20 Sep - 20:52

Le film de Walt Disney parle de pantoufles de verre
Revenir en haut Aller en bas
pascaline



Nombre de messages : 508
Localisation : France
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: le vair ?   Mer 20 Sep - 23:16

estienne a écrit:
Le film de Walt Disney parle de pantoufles de verre

Le texte original du conte de Perrault est "la pantoufle de verre".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dimitri

avatar

Nombre de messages : 1456
Localisation : France
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: le vair ?   Jeu 21 Sep - 21:21

pascaline a écrit:
estienne a écrit:
Le film de Walt Disney parle de pantoufles de verre

Le texte original du conte de Perrault est "la pantoufle de verre".
Il est évident qu'une pantoufle de verre n'est guère crédible. Je me demande si ce conte n'était pas un conte oral antérieur à Perrault qui, par erreur ou par ignorance, orthographia ainsi le mot "vair" original. Sous toutes réserves...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languefrancaise.olympe-network.com/
pascaline



Nombre de messages : 508
Localisation : France
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: vair   Jeu 21 Sep - 22:24

Le titre original du conte de Perrault est la pantoufle de verre. N'oubliez pas que c'st un conte et que dans un conte tout est possible même une pantoufle de verre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dimitri

avatar

Nombre de messages : 1456
Localisation : France
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: le vair ?   Sam 23 Sep - 12:28

pascaline a écrit:
Le titre original du conte de Perrault est la pantoufle de verre. N'oubliez pas que c'st un conte et que dans un conte tout est possible même une pantoufle de verre !
Je doute encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languefrancaise.olympe-network.com/
pascaline



Nombre de messages : 508
Localisation : France
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: le vair ?   Lun 25 Sep - 20:15

A propos de la tradition orale des contes de fées !

L'appartenance des sujets établis par Perrault à la tradition orale française n'est ni positivement établie, ni vraisemblable.

En revanche, le rapprochement de Basile et des contes français et allemands postérieurs nécessite quelques constatations. Des correspondances patentes entre les versions nous font croire à l'existence possible d'une origine commune. Mais jusqu'où faudrait-il remonter ?

Si les auteurs français et allemands n'ont pas été directement informés de leurs traditions populaires nationales, il est malaisé de concevoir qu'ils aient eu prise directe avec la tradition napolitaine. En raison de l'influence culturelle indéniable de l'italianisme de la Renaissance et de l'âge baroque, l'hypothèse de la propagation d'une tradition narrative napolitaine hors frontières (et notamment en France et en Allemagne) pourrait être une explication.

Ainsi l'œuvre de Basile (inspirée ou non de la tradition orale) aurait pu faire connaître des récits napolitains à des auteurs français et allemands ultérieurs.


Bernard Gicquel , dans son article consacré à la réception critique des Contes de Perrault, propose la réactualisation de la thèse selon laquelle Perrault et sa nièce, Melle Lhéritier, auraient connu eux-mêmes les contes de Basile et les auraient adaptés. De nombreux critiques, parmi lesquels nous pouvons citer A.Maury et R.Zuber, ont déjà avancé le postulat de l'influence des conteurs italiens Straparole et Giambattista Basile sur l'œuvre de Charles Perrault. Ceci est d'autant plus vraisemblable que pour bon nombre de ses contes, l'académicien suit de près une source écrite.


Dernière édition par le Lun 25 Sep - 20:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaline



Nombre de messages : 508
Localisation : France
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: le vair ?   Lun 25 Sep - 20:19

Cendrillon est un conte pour enfants.


Origine du conte
Il semble que l'histoire de Cendrillon a pris source au III siècle après Jésus Christ d'après un écrit d'Elien. L'auteur latin raconte l’histoire de Rhodope, une jeune courtisane égyptienne à qui un aigle avait volé sa pantoufle. Le pharaon Psammétique, frappé par la délicatesse de ce soulier promit d’épouser la femme à qui cette pantoufle appartenait. Le mythe de Cendrillon allait se propager à travers les siècles et les continents. On dénombre aujourd'hui plus de 500 versions du conte toutes différentes: chaque civilisation, chaque époque ayant imprégné le conte. Ainsi depuis la légende de Rhodope, en passant par sa mise par écrit en Chine au IXème siècle, le conte arménien de Bo Than où Tam prit Boudha et non une marraine fée, ou encore par l’Italien Basile dans La Chatte des Cendres en 1634 , ce mythe littéraire semble encore inspirer de nombreux contemporains tel que Luc Plamondon, compositeur de la comédie musicale Cindy, la Cendrillon des temps modernes en 2002.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaline



Nombre de messages : 508
Localisation : France
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: le vair ?   Lun 25 Sep - 20:23

Mais ce seront essentiellement Charles Perrault en 1667 avec Cendrillon ou la Petite pantoufle de verre ou encore les frères Grimm, en 1812 avec Cendrillon qui auront permis au mythe d’exister, ou plutôt de subsister.

La version de Perrault (Cendrillon ou La petite pantoufle de verre) présente déjà une importante différence avec la version des frères Grimm : le prince tente de retenir cendrillon en enduisant de poix l'escalier. Dans d'autres versions, Cendrillon laisse tomber intentionnellement sa pantoufle pour que le prince la retrouve. On observe ici que ces contes sont bien plus anciens que les versions courantes, et qu'ils ont été adaptés pour les enfants alors qu'à l'origine ils servaient à véhiculer un certain nombre de principes.

Beaucoup de gens affirment que la pantoufle de Cendrillon était de vair et non pas de verre. L'édition de 1697 des contes de Charles Perrault s'intitule bien "la pantoufle de verre", donnée traditionnelle dans le folklore, puisqu'on retrouve des pantoufles de verre ou cristal dans les contes catalans, écossais, irlandais. Il n'empêche que Balzac et Littré voulaient, au nom de la raison, corriger cette graphie en vair (petit-gris, écureuil). Cendrillon irait alors danser en chaussures fourrées. Cette correction n'apporte cependant pas toute satisfaction, car outre que l'on ne fourra jamais par le passé de petit-gris des chaussures, de tels souliers ne semblent pas adaptés à la danse. Sagement, il faut conserver ces poétiques et merveilleuses pantoufles de verre.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cendrillon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dimitri

avatar

Nombre de messages : 1456
Localisation : France
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: le vair ?   Mar 26 Sep - 13:44

pascaline a écrit:
...Cendrillon irait alors danser en chaussures fourrées. Cette correction n'apporte cependant pas toute satisfaction, car outre que l'on ne fourra jamais par le passé de petit-gris des chaussures, de tels souliers ne semblent pas adaptés à la danse. Sagement, il faut conserver ces poétiques et merveilleuses pantoufles de verre.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cendrillon

de tels souliers ne semblent pas adaptés à la danse... Les pantoufles de verre le seraient-elles davantage ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languefrancaise.olympe-network.com/
pascaline



Nombre de messages : 508
Localisation : France
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: le vair ?   Mar 26 Sep - 14:34

dimitri a écrit:
pascaline a écrit:
...Cendrillon irait alors danser en chaussures fourrées. Cette correction n'apporte cependant pas toute satisfaction, car outre que l'on ne fourra jamais par le passé de petit-gris des chaussures, de tels souliers ne semblent pas adaptés à la danse. Sagement, il faut conserver ces poétiques et merveilleuses pantoufles de verre.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cendrillon

de tels souliers ne semblent pas adaptés à la danse... Les pantoufles de verre le seraient-elles davantage ?

encore une fois Dimitri, c'est un conte ! Et dans un conte il faut garder ce côté imaginaire et poétique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dimitri

avatar

Nombre de messages : 1456
Localisation : France
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: le vair ?   Mar 26 Sep - 17:41

pascaline a écrit:

encore une fois Dimitri, c'est un conte ! Et dans un conte il faut garder ce côté imaginaire et poétique !
Trouvez-vous le verre plus créateur d'imaginaire et plus poétique que le vair ? lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languefrancaise.olympe-network.com/
pascaline



Nombre de messages : 508
Localisation : France
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: le vair ?   Mar 26 Sep - 18:11

dimitri a écrit:
pascaline a écrit:

encore une fois Dimitri, c'est un conte ! Et dans un conte il faut garder ce côté imaginaire et poétique !
Trouvez-vous le verre plus créateur d'imaginaire et plus poétique que le vair ? lol!

Chacun voit l'imaginaire et la poésie où il peut !

oui dans ce cas-là le verre peut être plus magique, plus poétique, plus fin et plus transparent que le vair !
Le verre peut refléter tout le bleu du ciel, toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. Cendrillon y a peut-être vu le regard bleu du prince !

D'accord la fourrure de l'écureuil produira peut-être de la chaleur mais cette chaleur ne représente rien à côté des couleurs chaudes qu'on peut imaginer dans le verre si le soleil et la lumière s'en mêlent !

Quels reflets peut-il y avoir dans une pantoufle de vair ?

Et puis quand on dit verre on pense à verre transparent et blanc comme celui de nos vitres ! Peut-être était-ce un verre coloré , en rose, en bleu, un verre irisé ! ! ! ?
un verre de couleur comme la robe couleur du temps de Peau d'âne !


Dernière édition par le Mar 26 Sep - 22:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dimitri

avatar

Nombre de messages : 1456
Localisation : France
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: le vair ?   Mar 26 Sep - 21:59

Toutes les opinions sont respectables...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languefrancaise.olympe-network.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le vair ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
le vair ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pantoufle de vair ou de verre ?
» Les souliers en vair/verre de Cendrillon
» Lion dormant et molettes
» Le manteau templier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Langue française :: Culture et langue française-
Sauter vers: