Langue française

Culture générale et aide à l'apprentissage de la langue française
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 verbes pronominaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
moutarde
Invité



MessageSujet: verbes pronominaux   Mar 1 Aoû - 8:49

bjr pouvez-vous me faire un rappel des accords dans les verbes pronominaux svp ? je me souviens que c'est tres compliqué le reste j'ai oublié !!! :-)
Revenir en haut Aller en bas
jeune linguiste



Nombre de messages : 65
Age : 28
Localisation : pays asiatique
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: réponse   Mar 1 Aoû - 11:42

Quel dédale !

1. Accord des verbes pronominaux
Règle générale:

Autre cas d'une règle toujours contraignante et souvent respectée, mais qui est arbitraire, tardive, contraire à une tendance de l'usage classique et souvent transgressée dans le meilleur usage, même par d'excellents écrivains. Il faut donc souhaiter que, conformément à la logique, à l'histoire de la langue et à certaines tendances de l'usage actuel, on renonce à imposer cette règle et qu'on puisse accorder le participe avec le sujet, puisqu'il est conjugué avec être.

Les verbes pronominaux étant toujours construits avec être, leur participe, comme l'auxiliaire, s'accorde avec le sujet, sauf dans deux cas où le pronom est analysable: on fait l'accord du participe comme si l'on avait avoir quand on trouve, en posant la question avec avoir et le verbe simple, un complément d'objet direct quand le pronom réfléchi est clairement complément indirect ou d'attribution.

2. être équivaut à avoir
A. Complément d'objet direct:

Il y a un complément d'objet direct du verbe conjugué: Ils se sont lavé les mains (Ils ont lavé quoi? les mains). Ils se sont lavés. Ils se sont frappé la tête. Ils se sont frappés à la tête. Ils se sont proposés pour ce travail (proposer: mettre en avant, mettre sur les rangs). La tâche qu'il s'était proposée. Elle s'était proposé de participer à ce congrès (même sens: l'infinitif est complément d'objet direct). La garantie qu'il s'est assurée. Elle s'est décidée à partir. Le complément d'objet direct peut être une proposition: Elle s'est imaginé qu'on la trompait (elle a imaginé en elle-même qu'on la trompait). Sens réciproque: Ils se sont injuriés.

B. Complément indirect ou d'attribution:

Ils se sont parlé (l'un à l'autre; sens réciproque). Les hôtes se sont succédé chez nous pendant les vacances. Ils se sont nui à eux-mêmes. La démarche qu'il s'était proposé de faire (démarche est complément de faire; se est complément d'attribution de proposer: fixer comme but). Nous nous sommes suffi à nous-mêmes. Elle s'est promis de nous aider. Ils s'en sont voulu: le pronom réfléchi est complément indirect ou d'attribution.

3. être n'équivaut pas à avoir

En dehors de ces deux cas, on ne peut dire que le verbe pronominal conjugué avec être corresponde au verbe simple conjugué avec avoir et qu'on puisse en analyser tous les éléments (parfois même ce verbe simple n'existe pas ou a un autre sens); il faut donc considérer que être n'est pas mis pour avoir et accorder le participe avec le sujet:
Ils se sont échappés de prison. Ils se sont emparés de la ville. Ils se sont aperçus de leur erreur (on ne peut dire: «Ils ont aperçu quoi? Leur erreur», puisque le complément est «de leur erreur»). Ils se sont doutés de la fraude. Elles se sont plaintes de votre conduite. Ils se sont étonnés qu'on les eût fait attendre (ils n'ont pas étonné eux-mêmes ni à eux-mêmes ni quelque chose). Ils se sont intéressés au projet. Ils se sont adressés au directeur (mais: Les lettres qu'ils se sont adressées pendant un an). La maison s'est bien vendue (sens passif). Les roses se sont effeuillées.
Il faut prendre garde de ne pas analyser erronément le pronom réfléchi comme un objet direct dans un grand nombre de verbes comme s'intéresser, s'adresser, s'absenter, s'arrêter, s'ingénier, se réfugier, se taire, etc. Mais du point de vue de l'accord, il n'y aurait aucun mal, puisque le participe serait alors considéré comme s'accordant avec le pronom réfléchi représentant le sujet. Même remarque pour se jeter sur, se précipiter sur.

4. Exceptions

Se rire, se plaire, se complaire, se déplaire: Restent toujours invariables les participes de se rire, se plaire, se complaire, se déplaire, même quand on ne peut donner une fonction d'objet indirect au pronom réfléchi: Ils se sont souri (ou se sont menti ) l'un à l'autre (se est objet indirect). Ils se sont ri de nos menaces ( se n'est pas objet indirect). Ils se sont complu à nous intriguer.

S'arroger: Bien que s'arroger soit toujours pronominal, on ne fait pas l'accord avec le sujet parce qu'il y a toujours un objet direct: Les droits qu'elle s'est arrogés. Se est d'ailleurs complément d'attribution.

S'écrier, s'exclamer: Mais s'écrier, s'exclamer, toujours pronominaux eux aussi, requièrent l'accord avec le sujet, même s'ils ont comme complément d'objet direct une interjection ou une proposition; se n'y a aucune fonction logique: «Eh quoi!», s'est-elle écriée. Elle s'est exclamée qu'on la trompait.

S'en donner à coeur joie, se rendre compte: Le participe est invariable dans s'en donner (à coeur joie), se rendre compte.

Verbes à analyses multiples:

S'assurer: Ils se sont assurés contre l'incendie. La protection qu'il s'est assurée. Ils se sont assuré des vivres pour six mois (assurer: donner, procurer avec une garantie). Ils se sont assurés de cette nouvelle (autre sens, assurer: rendre sûr). Elle s'est assurée que son père dormait. Ils se sont assurés que rien ne manquait. Mais des auteurs et des grammairiens font mal ces distinctions vraiment subtiles.

Se persuader que: Se persuader que a fait l'objet de beaucoup de discussions. On a autrefois exigé l'invariabilité du participe; mais on persuade qqn de qqch. ou on persuade qqch. à qqn. On a donc le choix: Ils se sont persuadé(s) qu'on n'oserait les contredire.

(à suivre)

J.L
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languedeculture.forumpro.fr/index.forum
moutarde
Invité



MessageSujet: Re: verbes pronominaux   Mar 1 Aoû - 14:14

merci.c'est très compliqué !vous n'avez pas plus simple ?
Revenir en haut Aller en bas
dimitri

avatar

Nombre de messages : 1456
Localisation : France
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: verbes pronominaux   Mar 1 Aoû - 18:17

moutarde a écrit:
merci.c'est très compliqué !vous n'avez pas plus simple ?

Le participe passé des verbes pronominaux s'accorde avec le sujet du verbe, SAUF si le verbe est SUIVI d'un complément d'objet direct du verbe, auquel cas il n'y a pas d'accord :

>> Elle s'est blesséE. (pas de COD : accord avec le sujet "elle" du verbe)
>> Elle s'est blessé la jambe. ("la jambe" = COD après le verbe, pas d'accord)
>> Elle s'est imaginé qu'il ferait beau. ("qu'il ferait beau" = COD après le verbe, pas d'accord)
>> Elle s'est demandé s'il viendrait. ("s'il viendrait" = COD après le verbe, pas d'accord)

Si le complément d'objet direct du verbe est placé AVANT le verbe, le participe passé s'accorde avec lui :

>> Les membres qu'elle s'est casséS. ("les membres" = COD avant le verbe : accord avec le COD)

Si le pronom personnel "se" a pour fonction complément d'objet INDIRECT du verbe, il n'y a pas d'accord :

>> Ils se sont nui. (=ils se sont nui à eux-mêmes --> "se" = COI, pas d'accord)
>> Ils se sont succédé. (= à eux-mêmes --> "se" = COI, pas d'accord)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languefrancaise.olympe-network.com/
pascaline



Nombre de messages : 508
Localisation : France
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: verbes pronominaux   Mar 1 Aoû - 18:22

J'étais en train de répondre à ce sujet en même temps que vous Dimitri
et mon message par suite d'une fausse manoeuvre a été effacé !
Bravo pour votre explication!
je peux juste rajouter quelques exemples.


-->Elle s'est coupéE mais elle s'est coupé la main;
-->Les droits qu'ils se sont arrogéS mais ils se sont arrogé tous les droits.
--> Ils se sont battuS. Ils se sont succédé.


-->Elle s'est évanouiE. Ils se sont abstenuS. Ils se sont aperçuS de leurs erreurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeune linguiste



Nombre de messages : 65
Age : 28
Localisation : pays asiatique
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: verbes pronominaux   Mar 1 Aoû - 19:24

dimitri a écrit:

>> Elle s'est demandé s'il viendrait. ("s'il viendrait" = COD après le verbe, pas d'accord)

Désolé, mais à mon sens, ce n'est pas le cas de COD qui suit que l'accord n'est pas fait. "elle s'est demandé" : elle a demandé à elle-même --> "se" est COI --> non accordé

sous toutes réserves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languedeculture.forumpro.fr/index.forum
pascaline



Nombre de messages : 508
Localisation : France
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: verbes pronominaux   Mar 1 Aoû - 19:35

De toute façon que Dimitri ait tort ou non, l'écriture sans accord de la phrase:

-->Elle s'est demandé s'il viendrait.

reste la bonne, nous sommes d'accord tous les trois sur ce point.


Dernière édition par le Mar 1 Aoû - 22:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dimitri

avatar

Nombre de messages : 1456
Localisation : France
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: verbes pronominaux   Mar 1 Aoû - 20:32

jeune linguiste a écrit:
dimitri a écrit:

>> Elle s'est demandé s'il viendrait. ("s'il viendrait" = COD après le verbe, pas d'accord)

Désolé, mais à mon sens, ce n'est pas le cas de COD qui suit que l'accord n'est pas fait. "elle s'est demandé" : elle a demandé à elle-même --> "se" est COI --> non accordé

sous toutes réserves.
Rapprochez mon exemple de ces phrases :

Il lui a écrit une lettre. (pas d'accord car le COD est après le verbe)

Voici la lettre qu'il lui a écrite (accord car le COD est avant le verbe)

Vous voyez que la présence du pronom "lui" COI n'intervient pas pour modifier la règle générale !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languefrancaise.olympe-network.com/
jeune linguiste



Nombre de messages : 65
Age : 28
Localisation : pays asiatique
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: non   Mar 1 Aoû - 21:09

Même si le COD dans votre exemple est placé avant le verbe, on n'accorde pas non plus, vu que c'est un COD neutre qui donne "le" neutre: elle se l'est demandé.

Les exemples que vous avez cités font partie d'une autre chose.

J.L
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languedeculture.forumpro.fr/index.forum
dimitri

avatar

Nombre de messages : 1456
Localisation : France
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: verbes pronominaux   Mar 1 Aoû - 21:49

jeune linguiste a écrit:
Les exemples que vous avez cités font partie d'une autre chose.

J.L
Je vous propose des exemples utilisant des verbes pronominaux pour mieux illustrer mes propos :

Elles se sont posé une question (Pas d'accord, le COD étant placé après le verbe)

La question qu'elles se sont posée (Accord, le COD étant placé avant).

Vous voyez que la règle générale est appliquée et n'est pas altérée par la présence d'un COI (ici : "se").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languefrancaise.olympe-network.com/
pascaline



Nombre de messages : 508
Localisation : France
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: verbes pronominaux   Mar 1 Aoû - 21:52

De toute façon le coI n'a jamais eu une influence sur l'accord du participe passé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeune linguiste



Nombre de messages : 65
Age : 28
Localisation : pays asiatique
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: verbes pronominaux   Mer 2 Aoû - 3:21

Je vous rejoins sur le fait que le COI n'a pas d'influence sur l'accord du p.passé. Expliquer comme ça, le locuteur aura du mal à distinguer d'avec:

- il s'est écrié qu'on le trompait.
- on s'est exclamé que la vie était dure.

Le "s" est bien "cod", mais certains vont croire que c'est "coi", vu les "cod" qui suivent.
En tout cas, il s'agit de clarté et de compréhensibilité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languedeculture.forumpro.fr/index.forum
jeune linguiste



Nombre de messages : 65
Age : 28
Localisation : pays asiatique
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: verbes pronominaux   Mer 2 Aoû - 12:41

Vous n'avez pas lu les exceptions que j'ai écrites en haut ? Si je change le sujet, la phrase devient:
- elle s'est écriée qu'on la trompait
- elles se sont exclamées que la vie était dure.

Je propose le cas du sujet masculin pour montrer la difficulté de déterminer si "se" est COD ou COI.

Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languedeculture.forumpro.fr/index.forum
dimitri

avatar

Nombre de messages : 1456
Localisation : France
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: verbes pronominaux   Mer 2 Aoû - 12:54

jeune linguiste a écrit:
Vous n'avez pas lu les exceptions que j'ai écrites en haut ?
Les verbes "s'écrier" et "s'exclamer" font partie de la liste des verbes dits "essentiellement pronominaux" qui font exceptions à la règle générale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languefrancaise.olympe-network.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: verbes pronominaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
verbes pronominaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» accord verbes pronominaux quatrième
» Verbes pronominaux
» verbes pronominaux et compléments essentiels
» accord participe passé et verbes pronominaux
» Les verbes pronominaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Langue française :: Culture et langue française-
Sauter vers: